Sur Instagram, l’autrice et comédienne Pénélope Boeuf retrace son histoire d’amour estivale

·1 min de lecture

Depuis le 8 juillet, l’autrice et podcasteuse met en ligne sur son compte des tranches de sa –toute nouvelle – vie amoureuse. Avec humour et spontanéité, Pénélope Boeuf documente l’évolution de sa relation avec Robin, son coup de cœur de l’été. Jusqu’à la rupture.   

« C’était cool ! XXX. » Ce petit mot, écrit à la va-vite sur un ticket de caisse, Pénélope Boeuf l’a immortalisé et posté sur Instagram, début juillet. Quand elle partage ce message avec sa communauté, laissé par un quasi-inconnu avec qui elle a passé la nuit, la comédienne ne sait sans doute pas encore qu’elle s’apprête à vivre une histoire d’amour pleine de surprises.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Pénélope Boeuf (@penelope_boeuf)

Lire aussi >> C’est mon histoire d’été : « On s’est cherchés pendant huit ans »

Alors qu’elle partage ses questionnements, la trentenaire poste bientôt son premier échange avec Robin, l’inconnu du ticket de caisse, qui a visiblement trouvé le moyen de la contacter autrement qu’en gribouillant sur le premier papier trouvé.  

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Pénélope Boeuf (@penelope_boeuf)

Depuis, les échanges taquins et les déclarations se suivent, accompagnés de discussions IRL (« in real life », comprendre « en face à face ») entre les deux nouveaux tourtereaux, que Pénélope Boeuf retranscrit dans la légende de ses posts. Soirées à Paris, retrouvailles à Malte, messages envoyés entre Mykonos et Singapour, l’histoire de Robin et de « Pénouche » est devenue la saga de l’été à suivre. 

Loin des yeux, loin du cœur ?  

Comme toute « vraie » histoire, l’idylle...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles