Allocation de soutien familial (ASF) : conditions, montant, durée de cette aide destinée aux parents isolés

Un enfant privé de l'aide d'un ou de ses deux parents, ou un parent isolé qui reçoit une pension alimentaire dont le montant est faible, peut bénéficier d'une aide de la Caisse d'allocations familiales. C'est l'Allocation de soutien familial (ASF), versée dans ces deux cas de figure, mais aussi si un parent est en attente d'une pension alimentaire impayée, en attendant que la somme due soit versée, et l'enfant a été recueilli par une personne seule, qu'elle soit célibataire ou en couple.

En détails, d'après le site de l'organisme, l'ASF sera attribuée aux personnes justifiant des conditions suivantes :

Une exception est faite pour les habitants de Mayotte, qui ne bénéficient pas de l'Allocation de soutien familial (ASF).

Tout dépend de la situation. Si vous êtes parent isolé, la Caf pourra verser une aide ASF de 116,11 euros par enfant à charge. Si vous avez recueilli l'enfant et que celui-ci ne peut être aidé par aucun de ses parents, le montant de l'ASF s'élèvera à 154,78 euros par enfant à charge.

Dans le cas où une pension alimentaire serait versée, mais s'élèverait à moins de 116,11 euros par mois, la Caf enverra la différence. Par exemple, pour un parent qui recevrait 100 euros par mois pour un enfant, la Caf pourra compenser avec l'ASF à hauteur de 16,11 euros, pour que la pension alimentaire s'élève finalement à 116,11 euros. Ces montants ont été fixés pour une durée d'un an, entre le 1er avril 2021 et le 31 mars 2022.

En dehors des cas où la pension alimentaire serait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite