Allocution d'Edouard Philippe : Géraldine Maillet très critique, les internautes interviennent

Jeudi 7 mai 2020, l’allocution d’Edouard Philippe a été suivie de près par les Français. Le Premier ministre a détaillé le plan de l’après-confinement (il a même pris la parole concernant les supposées tensions avec Emmanuel Macron). C'est officiel, le déconfinement progressif débutera le 11 mai prochain. Pour répondre au mieux à toutes les questions que se posent les citoyens, ce dernier s’est entouré d’Olivier Véran (ministre de la Santé), Christophe Castaner (ministre de l’Intérieur), Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Education nationale), Elisabeth Borne (ministre de la Transition écologique et solidaire), Bruno Le Maire (ministre de l'Économie et des Finances) et Muriel Pénicaud (ministre du Travail).

Géraldine Maillet a analysé de près ces interventions et s’est indignée sur Twitter. Selon la chroniqueuse de Touche pas à mon poste le gouvernement n’a pas respecté à la lettre les gestes barrières indispensables pour freiner la propagation du covid-19. "Mesures barrières. Distanciation sociale. Lavage de mains. Oui oui oui on a compris, on fait au mieux, on ne lâche rien. Et donc nos ministres qui passent en file indienne sur le même pupitre et touchent les deux micros depuis une heure...", a-t-elle écrit. Le message a suscité de nombreuses réactions auprès des internautes.

Les internautes outrés… ou pas !

Certains sont du côté de Géraldine Maillet. Ils avoué s'être "fait la même réflexion" et que les ministres avaient "montré ce qu’il ne faut pas faire". "Tu as totalement raison", peut-on lire dans les commentaires ou encore : "C’était pour le bon exemple". D’autres sont plus positifs et ont taclé la chroniqueuse au passage : "Il y a un blanc entre les deux ministres qui passe, les lingettes existent et en deux secondes c'est fait, il ne faut pas tout critiquer quand même Géraldine. Je vous aime bien mais vous exagérez", "Ils se lavent les mains après pas de panique, ils n’ont pas l'air de se mettre les doigts dans le nez Géraldine", "Qui dit qu'ils ne se désinfectent

(...) Cliquez ici pour voir la suite