Altice France se sépare de Libération, qui intègre une société à but non lucratif

Irène Ahmadi
Luc Legay via Flickr

Séparation entre Libération et Altice France. Un courriel envoyé en interne jeudi 14 mai, auquel l'AFP a eu accès, indique que le journal va être transféré à une société à but non lucratif. Ses dettes seront par ailleurs prises en charge par le groupe de Patrick Drahi, qui possède également BFMTV, RMC et SFR.

“Cette nouvelle structure garantit à Libération sa totale indépendance éditoriale, économique et financière”, précise le document. Pour ce faire, un “fonds de dotation de la presse française”, qui va acquérir Libération, sa régie mais aussi sa société de développement technologique, va être créé par Altice France.

>>  A lire aussi : Les médias restent à l'écoute du monde

Altice s'engage à investir “substantiellement” dans ce fonds de dotation

Un fonds de dotation qu'Altice s'est engagé à “doter substantiellement pour permettre à Libération de rembourser l'intégralité de ses dettes mais aussi de lui donner, progressivement, les moyens nécessaires au financement de son exploitation future et ainsi garantir son indépendance à long ter

Lire la suite sur lesinrocks.com