Aluminium, verre, vrac… Optez pour la recharge, la planète vous remerciera

·1 min de lecture

Devenue un enjeu majeur, la réinvention écologique des emballages conduit les marques à développer des systèmes de recharge. Une excellente nouvelle pour la planète, mais aussi pour le porte-monnaie.

L’aluminium ou le verre : Recycler à l’infini

Les recharges en aluminium ou en verre, souvent destinées à remplir de lourds flacons de parfums ou de produits liquides, présentent l’intérêt d’économiser du poids de verre au moment de la fabrication et du transport, de pouvoir se recycler à l’infini et de ne pas accroître la consommation de plastique, polluante. Par exemple, la maison Goutal indique que l’achat d’une recharge en verre plutôt que d’un nouveau flacon de parfum de 100 ml permet d’économiser 76 % de poids de verre pour le flacon féminin. « Les godets en aluminium ou en acier magnétique, utilisés pour recharger les palettes de maquillage, sont également recyclables à l’infini », note Valentin Fournel, directeur écoconception de Citeo.

La limite Même si le recyclage de ces matériaux est plus économe, il n’est pas sans impact sur le réchauffement climatique.

Le vrac : Objectif zéro déchet

On l’appelle aussi le « refill ». C’est l’option la plus radicale puisque l’on ne jette plus rien. Une fois que l’on dispose d’un contenant, il suffit de se rendre dans une boutique pour le remplir à nouveau : soit le même, soit on le consigne et l’on en récupère un tout propre. Le pionnier du genre, c’est Thierry Mugler qui, en 1992, inventait La Source Mugler, un système inspiré des fontaines à parfum traditionnelles. Depuis, Louis Vuitton et Chanel, pour certaines références, ont suivi...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles