Alzheimer et Parkinson : des infections répétées pourraient être des facteurs de risque

© RobinOlimb / KATERYNA KON / SCIENCE PHOTO LIBRARY / Getty Images

Dans une étude publiée le 15 septembre 2022 dans Plos Medecine, des chercheurs de l'Institut Karolinska de Stockholm affirment que des infections répétées traitées à l’hôpital - avant 60 ans - pourraient constituer des facteurs de risque des maladies d'Alzheimer et de Parkinson.

"Les résultats suggèrent que les événements infectieux peuvent être un déclencheur ou un amplificateur d'un processus pathologique préexistant, conduisant à l'apparition clinique d'une maladie neurodégénérative à un âge relativement précoce", précisent les auteurs de l’étude.

Lire aussi :

  • Parkinson, Alzheimer : voici combien de pas il est recommandé de faire chaque jour pour prévenir leur développement

  • Soigner les troubles de la vue pourrait prévenir l'apparition de maladies telles que Parkinson ou Alzheimer

Un risque accru de 16% de développer la maladie d’Alzheimer après une infection traitée

En 2018, une étude publiée dans Plos One s’était déjà penchée sur la piste des infections comme facteurs prédisposants de la maladie...


Lire la suite

Plus de "Santé" :