Alzheimer précoce : nos téléphones portables sont-ils responsables ?

Troubles de la mémoire, perte de la reconnaissance, difficultés de langage… Les symptômes d’Alzheimer sont nombreux. Le ministère des Solidarités et de la Santé indique qu'à l’heure actuelle, les causes précises de cette maladie neuro-dégénérative ne sont pas encore identifiées. Mais les recherches continuent. Des scientifiques de l'université d'État de Washington (États-Unis) pourraient bien avoir identifié de nouveaux responsables : les téléphones portables.

Leurs travaux ont été publiés dans la revue Current Alzheimer Research en mars dernier. L’équipe du Pr Martin L. Pall s’est penchée sur l’exposition aux ondes de téléphones portables. Ceux-ci génèrent des champs électromagnétiques (CEM), qui pénètrent dans les cellules de notre corps par le biais des canaux calciques dépendants du voltage. Selon l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm), ces canaux sont "l’une des voies principales d’entrée du calcium dans la cellule nerveuse".

Les champs électromagnétiques qui émanent des téléphones portables entraînent donc une augmentation, voire un excès de calcium dans les cellules neuronales. Ceci provoque des changements dans le cerveau et peut notamment conduire au développement d’un Alzheimer "extrêmement précoce", comme l'explique le Pr Martin L. Phall dans un communiqué.

Les chercheurs dévoilent donc aujourd’hui des "preuves solides de l’implication des CEM dans la démence". Ils indiquent également que l'âge d'apparition d'Alzheimer n'a cessé d'avancer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles