Alzheimer : une seule IRM pourrait suffire à diagnostiquer la maladie

Bilan neuropsychologique et neurologique, tests cognitifs, IRM, auxquels s’ajoutent souvent bilan sanguin et ponction lombaire… De nombreuses étapes sont actuellement nécessaires avant la pose du diagnostic de maladie d’Alzheimer. Une réalité qui pourrait être amenée à changer, si l’on en croit une nouvelle étude.

Dans une étude publiée dans le Nature Portfolio Journal (Source 1), et financé par une agence gouvernementale britannique, des chercheurs rapportent avoir mis au point un algorithme capable de lire une IRM (imagerie par résonance magnétique) et d’indiquer avec précision si le patient est atteint ou non de la maladie d’Alzheimer, et même s’il s’agit d’un stade précoce ou plus avancé.

Les chercheurs ont ici adapté un algorithme développé dans le cadre de la classification des tumeurs cancéreuses, et l’ont “détourné” pour la lecture et l’interprétation d’IRM cérébrales. Ils ont divisé le cerveau en 115 régions, auxquelles ils ont attribué 660 caractéristiques différentes (taille, forme, texture etc.). Ils ont ensuite formé l'algorithme pour le rendre capable d’identifier quelles sont les modifications de ces caractéristiques qui pourraient indiquer avec précision l'existence de la maladie d'Alzheimer.

À l'aide des données de l'étude “Alzheimer's Disease Neuroimaging Initiative”, l'équipe a testé son approche sur des IRM cérébrales de plus de 400 patients atteints de la maladie d'Alzheimer à un stade précoce et avancé, de témoins en bonne santé et de patients souffrant d'autres...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles