Amélie Nothomb : "Ma potion magique pour écrire, c'est un thé qui fait exploser la tête"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C'est une autrice aussi sympathique que mystérieuse que reçoit dimanche Isabelle Morizet dans son émission Il n'y a pas qu'une vie dans vie : Amélie Nothomb. L'écrivaine, qui publie son 30e roman Premier sang, se met chaque matin à sa table d'écrire dès son réveil, à 4h pétantes. Un exploit permis grâce à une "potion magique" dont elle dévoile l'étonnante recette sur Europe 1. "Mon secret, ma potion magique, c'est le thé. Le thé, beaucoup trop fort", résume-t-elle, avant de donner d'avantages d'instructions à qui voudrait suivre son exemple.

>> Retrouvez les émissions d'Isabelle Morizet tous les week-ends de 13h à 14h sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici

"J'ai essayé toutes les substances légales et illégales", révèle-t-elle. "Oui, j'ai essayé aussi les substances illégale, pourquoi pas ? Franchement, ça tombe bien que la substance la plus efficace pour moi, le thé, soit parfaitement légale." Oubliez cependant votre délicieux thé rooibos à l'infusion chronométrée et à la bonne température. Le thé façon Amélie Nothomb est bien différent.

"Personne n'a envie de boire ça"

Il faut à l'écrivaine "un thé noir préparé beaucoup trop fort et bu à raison d'un demi-litre, à jeun". "Il n'est pas siroté. Vous le buvez d'un coup. C'est très désagréable", reconnaît-elle. "Personne n'a envie de boire un demi-litre de thé trop fort à jeun."

C'est pourtant cette recette qui lui permet d'écrire efficacement aussi tôt le matin. "Ce thé fait exploser la tête et procure une espèc...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles