Amanda Bynes : la police se rend à son domicile après une altercation

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La semaine dernière, Amanda Bynes et son fiancé Paul Michael se sont disputés violemment, au point que la police a dû intervenir.

Libérée depuis peu de sa tutelle, Amanda Bynes a de nouveau été confrontée à la police. En effet, ce mercredi 27 avril, l’actrice de « Ce que j’aime chez toi » a raconté sur son compte Instagram avoir eu une violente dispute avec son fiancé, Paul Michael. Dans une vidéo, elle accuse son compagnon d’avoir arrêté de prendre ses médicaments et d’avoir vandalisé la maison de sa mère. De son côté, « TMZ », a rapporté que Paul Michael a révélé qu’Amanda Bynes avait également pris des médicaments. L’avocat de cette dernière a défendu sa cliente auprès de « People » : « Amanda et Paul se sont disputés mercredi soir. Amanda a quitté sa maison, où Paul résidait, pour sa sécurité avant que la situation ne dégénère. Elle n’était pas là lorsque la police est arrivée. »

Lire aussi >> Enfant star : Amanda Bynes, l'ange égaré d'Hollywood

« Il est sobre depuis deux semaines »

Malgré cette dispute, le couple a été aperçu dès le lendemain ensemble en train de se balader. Amanda Bynes a d’ailleurs tenu à clarifier cette histoire auprès de ses fans. Elle s’est donc une nouvelle fois exprimée sur son compte Instagram : « J’ai dit ce que j’ai dit à propos de la rechute de Paul parce qu’il l’a fait. Il regarde du porno dérangeant et il a vandalisé la maison de sa mère il y a deux semaines. Son frère Mark a appelé la police, mais il était parti avant qu’ils n’arrivent. Quand j’ai vu le porno mère-fils...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles