Amanda Lear : ses révélations sur son histoire avec David Bowie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Si sa relation passionnée avec Salvador Dali a fait couler beaucoup d'encre, peu savent qu'Amanda Lear a entretenu une liaison amoureuse avec David Bowie. Alors qu'elle est à l'affiche de la pièce Qu'est-il arrivé à Bette Davis et Joan Crawford ?, la chanteuse et comédienne a révélé sur le plateau de l'émission de Michel Drucker, Vivement dimanche, dimanche 19 septembre 2021, les coulisses de cette relation d'amour si mystérieuse. Tout a commencé à Londres. Dans les années 1970, Amanda Lear était loin d'imaginer faire carrière dans la musique. Pourtant, une rencontre va faire tout basculer. David Bowie la convainc en effet de s'investir dans la chanson, pour laquelle elle a du talent, à ses yeux. Il lui paie même des cours de chant et de danse. Les deux artistes s'inspirent et se motivent mutuellement. "C'est lui le premier qui m'a dit que je devrais chanter. Personne n'y croyait, même pas moi", s'est remémorée la comédienne sur le plateau de France 2.

Pourtant, au début, leur relation n'a pas sonné comme une évidence. "Ça ne s'est pas très bien passé. Il avait une très mauvaise mine. Il avait la grippe. Il n'avait pas de sourcils." Un rendez-vous loin du romantisme. Mais l'alchimie est tout de même là. "Il avait un œil blessé. Il avait eu un coup à l'école. Donc il avait un œil différent de l'autre. C'est un peu bizarre. [...] Il était fascinant. Physiquement, ce n'est pas ce que je cherchais chez un garçon", a-t-elle admis ajoutant que cette relation était avant tout "intellectuelle". (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles