Amber Heard : cette erreur qui pourrait lui valoir un nouveau procès

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Owen Cliff/CNP/ABACA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le procès qui opposait Johnny Depp et Amber Heard s’est terminé le 1er juin 2022.

Durant plusieurs semaines, le public a suivi avec attention le procès de Johnny Depp et Amber Heard. Les ex-époux s’accusaient mutuellement de diffamation et le verdict a finalement décidé de leur sort : l’actrice a ainsi été condamnée à verser 15 millions de dommages et intérêts à son ex-mari, alors que ce dernier doit lui débourser 2 millions d’euros. Une somme importante qu’elle ne serait pas en mesure de payer selon les affirmations de ses avocats. Mais l’histoire pourrait ne pas s’arrêter là.

Lire aussi >> Procès de Johnny Depp : comment Amber Heard est devenue la grande méchante sur les réseaux sociaux

De nouvelles accusations

Il y a quelques jours, Amber Heard s’est en effet exprimée pour la première fois depuis le verdict à la télévision. L’actrice a notamment déclaré : « Jusqu'à ma mort je maintiendrai chaque mot de mon témoignage. » Elle a également expliqué que les jurés auraient été « influencés par l'excellent jeu d'acteur » de son ex-mari. Des affirmations qui pourraient lui coûter un nouveau procès selon Nicole Haff, une avocate interrogée par le « Daily Mail » : « Cette interview pourrait être considérée comme une nouvelle “publication” en vertu de la loi, ce qui pourrait déclencher un troisième procès. » Une hypothèse cependant peu probable selon la femme de loi : « Les avocats de madame Heard ont déjà déclaré qu'elle ne pouvait pas payer le jugement initial. »

Après le verdict...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles