Amber Heard vs Johnny Depp : l'actrice témoigne à nouveau contre "le Monstre"

Depuis trois ans, les ex-époux s'accusent mutuellement de violences et de mensonges.

Entre Amber Heard et Johnny Depp, le torchon continue de brûler. Depuis leur séparation en mai 2016 - un peu plus d'un an après leur mariage (leur divorce a été prononcé en janvier 2017), les deux ex-époux ne cessent de se livrer une rude bataille. En toile de fond ? Les accusations de violences conjugales portées par Amber à l'encontre de Johnny. Et réciproquement. Amber et Johnny avaient pourtant réglé leur divorce "à l'amiable". En théorie seulement.

Il lui a versé 7 millions de dollars (reversés à diverses associations) et ils ont signé un accord de non-divulgation (tout ce qui a pu se passer entre eux doit rester confidentiel)... Sauf que la comédienne a décidé de témoigner (plus d'une fois) du calvaire qu'elle aurait subi du temps de leur union et que, lui, se défend d'avoir jamais levé la main sur elle. De quelle manière ? En affirmant qu'elle aussi l'a frappé. Et en portant plainte pour diffamation contre son éphémère épouse (à la suite de la publication d'un article dans le Washington Post, ndlr), lui réclamant au passage quelque 50 millions de dollars de dommages et intérêts. Du n'importe pour l'avocat d'Amber qui regrette que Johnny ne soit pas capable "d'accepter la vérité sur son comportement abusif".

Le double visage de Johnny Depp

Dernier élément en date : une déposition d'Amber Heard (dévoilée par le New York Post) devant un tribunal de Virginie pour répondre à la plainte de Johnny Depp. Et qui fait écho à une autre, datant (...)

Lire la suite sur Grazia.fr

Eva Mendes, Meghan Markle et Alain Delon… l'actu des people en bref
Sophie Turner parle sans tabou de sa dépression
La preuve que jouer Jon Snow n'a pas été une sinécure pour Kit Harington
10 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur Victoria Beckham
"Homecoming" : avec un documentaire et un album live, Beyoncé gâte ses fans