Des ambulances pour l’Ukraine : ELLE s’engage pour venir en aide aux ukrainiens

·1 min de lecture

Alors que le conflit en Ukraine est entré dans une nouvelle phase, ELLE s’associe à l’association AMCFU et à la société BSE Ambulance afin d’affréter une dizaine d’ambulances destinées à venir en aide à la population ukrainienne frappée par la guerre.

Depuis deux mois, les destructions en Ukraine ont fait et continuent de faire de trop nombreuses victimes. Malheureusement, les infrastructures de santé ne sont pas épargnées, compliquant encore plus la mission des professionnels de santé qui se trouvent déjà fortement démunis.

Face à ce constat, ELLE et CMI France ont décidé de s’engager au côté de l’association Aide Médicale Caritative France-Ukraine (AMCFU) afin d’envoyer au plus vite des ambulances, mais aussi des produits pharmaceutiques d’urgence, pour venir en aide à la population ukrainienne. L’objectif ? Affréter, grâce à l’aide de la société BSE Ambulances, une dizaine de véhicules préparés et équipés spécialement pour les opérations en zone de conflit.

Ensemble nous pouvons agir en faisant un don à l’association Aide Médicale Caritative France-Ukraine sur le site de l’opération Des ambulances pour l’Ukraine

L’association AMCFU en quelques mots : Créée en 2014 suite aux événements dans le Donbass à l’initiative de professionnels de la santé et de la solidarité, l’association AMCFU a pour vocation de créer une chaîne de solidarité entre la France et l’Ukraine afin d’améliorer dans la durée la situation humanitaire en Ukraine. Depuis le 24 février 2022 et le début du conflit armé face à la Russie, l’association AMCFU a déjà affrété 53 ambulances et 16 semi-remorques pour envoyer du matériel médical et des médicaments auprès de la...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles