• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Amel Bent "amoureuse d'un homme qui ne dit pas 'Je t'aime'" : ses révélations sur son mari Patrick Antonelli

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Depuis leur rencontre en 2014, Amel Bent et Patrick Antonelli sont inséparables. Malgré les embûches, les parents d'Hana et Sofia restent soudés. S'ils ont trouvé leur équilibre, les tourtereaux déplorent une différence de taille entre eux. Très pudique, Patrick Antonelli rencontre des difficultés à exprimer ses sentiments pour sa femme, tandis qu'Amel Bent en a fait son métier. "J’ai épousé quelqu’un qui ne me dit pas 'Je t’aime'. Et pourtant, je pense que c’est la personne qui m’aime le plus au monde. Donc je n’attends pas du tout qu’il me le dise puisque je me sens baignée d’amour", a expliqué la chanteuse et coach dans l'émission The Voice, au micro du podcast Inspirés, sur NRJ. Au fil du temps, Amel Bent est parvenue à dépasser ce silence, parfois blessant, pour reconnaître que le plus important était bien là : l'amour. "Si ça fait souffrir une personne d’être avec quelqu’un qui ne lui dit pas les mots qu’elle a envie d’entendre, il faut en parler. Mais le plus important pour moi, c’est qu’il y ait de l’amour", a-t-elle analysé.

Cette différence et cette attente qu'elle a pu traverser au début de leur relation lui ont inspiré l'un de ses tubes récents : 1, 2, 3 qu'elle chante en duo avec le rappeur Hatik. Un titre qui a trouvé écho dans la vie des fans de la chanteuse. "Il y a tellement de gens qui me disent : 'C’est mon histoire' et puis surtout, il y a plein de nanas et de mecs qui me disent qu’ils ont mis la chanson chez eux exprès. Quand on sait qu'on est avec quelqu’un (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles