Amel Bent s'était "un peu oubliée" : ses touchantes confidences

·2 min de lecture

Amel Bent fait partie des artistes préférés des Français. La plupart de ses fans la suivent depuis le début de sa carrière, lancée grâce à sa participation à la saison 2 de La Nouvelle Star, et ont dansé avec entrain sur son tube Ma philosophie, sorti en 2004. Quinze ans après ce joli succès, Amel Bent est devenue une mère de famille épanouie, heureuse de prendre soin de ses deux filles Sofia et Hana, et très amoureuse de son mari Patrick Antonelli, malgré ses récents problèmes avec la justice.Tout sourit à la chanteuse de 35 ans, qui est au top de sa carrière : après avoir dévoilé 1,2,3, son duo avec le rappeur Hatik, en octobre 2020, Amel Bent a retrouvé samedi 6 février 2021 son rôle de coach dans la dixième saison de The Voice pour la deuxième année consécutive, aux côtés de Marc Lavoine, Florent Pagny et Vianney (qui n'hésite pas à lui lancer des piques).

En plus de tout cela, Amel Bent a également une autre raison de se sentir bien : après s'être mise aux fourneaux et avoir privilégié la cuisine saine pour elle et sa petite famille pendant le premier confinement, l'artiste a réussi à se délester d'une dizaine de kilos. Dans une interview accordée à Télé Star en janvier 2021, elle expliquait toutefois : "Ce qui m’épanouit dans la vie, ce n’est pas un chiffre sur la balance. C’est d’être avec un homme que j’aime et qui m’aime, d’avoir des enfants en bonne santé et d’être épanouie dans mon boulot”.

L'aventure The Voice y est d'ailleurs pour beaucoup. Devenue coach de la cinquième saison de The Voice Kids aux côtés de Jenifer, Patrick Fiori et Soprano en octobre 2017, Amel Bent était ravie de participer, dès 2020, à la version pour adultes. "Moi qui m'étais un peu oubliée, The Voice, ça a été mon retour à la féminité, peut-être même une féminité que je n'assumais pas avant. On ne peut pas sortir indemne d'une émission comme celle-ci, car elle fait bouger les lignes à l'intérieur de soi", a-t-elle expliqué, lundi 15 février 2021, dans Téle Poche.

A lire aussi : Amel (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite