Amiante et cancers de l’ovaire et du larynx : l’Anses conclut à une relation causale avérée

C’est avéré, certains cancers du larynx ou de l’ovaire découlent bien d’une exposition à l’amiante, a affirmé l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) dans un communiqué (Source 1).

Par cette mise au point, l’Anses espère une meilleure prise en charge et reconnaissance de ces maladies, lorsqu’elles découlent d’une exposition professionnelle à l’amiante.

Rappelons que bien qu’il ait été interdit en France en 1997, l’amiante demeure présent dans de nombreux ouvrages et constructions, si bien que le secteur du BTP ainsi que les secteurs du transport et de l’élimination de déchets sont encore impactés.

Aussi, “au vu des nombreuses études scientifiques de qualité montrant un lien entre les cancers du larynx et des ovaires et l’exposition à l’amiante”, l’Anses conclut que “le lien causal est avéré”, ce qui constitue, selon elle,un argument fort en faveur de la création de tableaux de maladies professionnelles pour ces deux cancers”.

Actuellement, il est déjà possible de faire reconnaître ces cancers en tant que maladie professionnelle, mais cela demande à la victime d’apporter la preuve du lien entre le cancer et son travail. Ces conditions sont bien plus restrictives qu’avec un tableau de maladie professionnelle”, précise la coordinatrice de l’Anses chargée du dossier.

Le groupe de travail de l’Anses a ainsi formulé des préconisations afin de créer de tels tableaux. “Il appartient désormais...

Lire la suite