“Nous sommes anéantis” : la famille de Lucas Tronche réagit aux nouvelles découvertes

·1 min de lecture

“Je suis dans l’espoir, mais il s’amenuise”, confiait Nathalie Tronche dans les colonnes du Parisien / Aujourd’hui en France, le 7 juin 2021, à l’occasion de la diffusion du premier numéro d’Appel à témoins. Ce jour-là, la nouvelle émission de M6 se consacrait en effet à la disparition de son fils de 15 ans, Lucas Tronche, introuvable depuis le 18 mars 2015. Consciente que “tout laisse penser qu’il a été tué”, la famille de l’adolescent n’a toutefois “pas pu se résoudre” à cette idée. Mais malheureusement, les récentes découvertes des enquêteurs n’ont fait qu’amoindrir encore un peu plus les chances de retrouver le jeune Lucas en vie. Jeudi 24 juin, plus de six ans après sa disparition, l’affaire a en effet connu un rebondissement inattendu. Comme l’a révélé Eric Maurel, le procureur de la République de Nîmes, des ossements et de nombreux effets personnels ont été retrouvés au bord d’une falaise à Bagnols-sur-Cèze (Gard), à moins d’un kilomètre du domicile de la famille Tronche. Un sac à dos, une montre et un blouson appartenant de manière “quasiment certaine” à l’adolescent disparu ont été découverts, bien qu’il faille attendre les résultats des analyses ADN pour le savoir avec certitude.

Suite à ces nouvelles découvertes, nos confrères de La Montagne ont contacté la famille de Lucas Tronche. Sa grand-mère, qui vit en Corrèze, a accepté de se confier sur l’état d’esprit des proches de l’adolescent. “On est certain à 95 % que c’est bien Lucas que l’on a découvert, il y a des motifs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles