Anémie : méfiez-vous d’une carence en fer après 65 ans

L’anémie est définie par un taux d’hémoglobine inférieur à 12 g par décilitres de sang chez les femmes et 13 chez les hommes. C’est un problème de santé sérieux, car l’hémoglobine permet de transporter l’oxygène dans les différents organes. Si elle est présente en quantité insuffisante, tous les organes ne sont donc pas suffisamment oxygénés.

Fréquente, l’anémie concerne 11 % des hommes et 10 % des femmes de plus de 65 ans.

Mais attention : après 70 ans, l’anémie ne doit jamais être prise à la légère ni considérée comme une évolution normale liée à l’âge.

Le plus souvent, la cause de l’anémie est une carence en fer. Celle-ci explique à elle seule 20 % des anémies chez les plus de 65 ans. Or, la carence en fer ne vient généralement pas d’un apport trop faible, mais s’explique par une perte de sang au niveau gastro-intestinal : ulcère, œsophagite, gastrite, polypes ou encore cancer colorectal.

En cas d’anémie, il est donc impératif de rechercher une carence en fer et de réaliser une endoscopie. Cet examen consiste à visualiser l’intérieur du tube digestif grâce à l’introduction via la bouche ou via l’anus d’un tube souple équipé d’une caméra. Il permet de repérer d’éventuelles lésions digestives à l’origine d’un saignement et de les prendre en charge.

La carence en fer n’est pas la seule cause de l’anémie : cette dernière peut aussi s’expliquer par un manque de vitamine B12 et/ou B9, par une maladie inflammatoire chronique ou par une insuffisance rénale chronique. Face à une anémie, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles