Anaïs Demoustier : « J’ai ce goût d’absolu dans ma vie »

·1 min de lecture

L’actrice est l’héroïne tourbillonnante des « Amours d’Anaïs », une comédie sélectionnée au Festival de Cannes. Energique, intelligente et sensible, elle est au diapason de ce joli rôle.

Les Amours d’Anaïs est présenté pour les 60 ans de la Semaine de la critique. Que représente pour vous le Festival de Cannes ?
Anaïs Demoustier - Je suis tout sauf blasée par Cannes et d’autant plus heureuse d’y retourner qu’il s’agit d’un premier film. J’adore l’ambiance conviviale de la Semaine de la critique, mais je garde aussi un souvenir magique de la Sélection officielle, où j’étais allée avec le Temps du loup. Ma première fois sur la Croisette : j’avais 15 ans, la projection ne s’était pas très bien passée, mais j’avais quand même adoré. Tout le reste m’amuse : le tapis rouge, les belles robes… C’est joyeux, festif, et cette année plus encore après ce que nous venons de vivre.

Votre personnage est une tornade. Cela requiert une énergie folle, non ?
Anaïs Demoustier - La première chose qui m’a poussée vers ce film, c’est le texte, la langue de Charline Bourgeois-Tacquet, avec laquelle j’avais déjà tourné le court-métrage Pauline asservie. Mais, a posteriori, je garde effectivement un souvenir très physique du tournage. Cela m’a demandé énormément de vigueur et de vivacité : cette Anaïs est dans un souffle permanent, dans une liberté totale, elle ne se pose jamais. Elle se laisse totalement guider par ses désirs. C’est un personnage très agité, mais sa pensée est également très articulée. Ce n’est pas du tout une foldingue, mais une intellectuelle dont les réflexions...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles