Analyses sanguines : qu’est-ce que la kaliémie ?

Votre médecin vous a prescrit un bilan sanguin dans lequel figure le dosage de la kaliémie. Cette dernière désigne la concentration en potassium présent dans le sang.

Le potassium est un minéral essentiel au bon fonctionnement des cellules et indispensable à l’activité du système cardiovasculaire. La kaliémie constitue donc un bon indicateur de l’état de santé et en particulier de la santé cardiaque. La kaliémie est généralement prescrite dans le cadre d’un bilan sanguin de routine ou face à une pathologie inexpliquée. Cet examen s’accompagne souvent d’un dosage de la glycémie – taux de sucre dans le sang – et de la concentration des protéines dans le sang. Le dosage de la kaliémie seul ne nécessite pas d’être à jeun.

Les valeurs normales de la kaliémie se situent entre 3,5 et 5,5 mEq/l (milliéquivalent par litre). En dessous de 3,5 mEq/l, les médecins parlent d’hypokaliémie ou manque de potassium. Au-dessus de 5,5 mEq/l, les médecins parlent d’hyperkaliémie ou excès de potassium.

Un excès de potassium est plus dangereux qu’un manque de potassium. Il entraîne en effet des risques de troubles cardiaques et, au-delà de 8 mEq/l, un arrêt du cœur est possible. Plusieurs causes peuvent expliquer une hyperkaliémie : certaines maladies des reins (insuffisance rénale notamment), une hémolyse (ou destruction des globules rouges), la prise de médicaments diurétiques, un diabète de type 2 ou encore une intoxication.

À l’inverse, une hypokaliémie peut s’expliquer par une perte digestive de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles