Un ancien évêque, Prix Nobel de la paix, accusé de pédophilie

Monseigneur Carlos Felipe Ximenes Belo avait obtenu le prix Nobel de la paix en 1996 pour ses actions de résistance contre la violente occupation indonésienne de son pays.  - Credit:WEDA / AFP
Monseigneur Carlos Felipe Ximenes Belo avait obtenu le prix Nobel de la paix en 1996 pour ses actions de résistance contre la violente occupation indonésienne de son pays. - Credit:WEDA / AFP

Une nouvelle affaire de pédophilie vient secouer la communauté catholique. Monseigneur Carlos Felipe Ximenes Belo, Prix Nobel de la paix en 1996, est accusé de viols et d'agressions sexuelles sur plusieurs mineurs, selon le journal La Croix, rapportant des propos de l'hebdomadaire néerlandais De Groene Amsterdammer. L'ancien évêque du Timor oriental aurait abusé de jeunes garçons durant une vingtaine d'années, entre les années 1980 et le début des années 2000.

Selon De Groene Amsterdammer, l'évêque aurait invité de jeunes adolescents à lui rendre visite avant de les agresser sexuellement, voire de les violer, et d'acheter leur silence, dans un contexte de guerre et de pauvreté extrême. « Il m'a donné de l'argent (pour acheter mon silence), explique une victime. Le matin, je suis parti en courant. J'étais un peu effrayé. » « Il sait que les jeunes garçons n'ont pas d'argent. Donc, quand il vous invitait, vous y alliez et il vous donnait de l'argent. Mais, durant ce temps, vous étiez une victime. »

En 2002, de premières voix se sont élevées contre l'évêque, qui a alors été relevé de ses fonctions par le pape Jean-Paul II. Monseigneur Carlos Felipe Ximenes Belo est envoyé au Mozambique. Mais il faut attendre 2019 pour que le Vatican se penche sur son cas. La Congrégation pour la doctrine de la foi décide alors de restreindre les déplacements du Prix Nobel de la paix – « une sanction canonique généralement appliquée lors d'enquêtes pour protéger des victimes [...] Lire la suite