Publicité

André Boïs, ancien président de l'OGC Nice, est mort à l'âge de 85 ans

André Boïs, ancien président de l'OGC Nice, est mort à l'âge de 85 ans

L’OGC Nice est en deuil. Le club azuréen a perdu l’un des plus grands dirigeants de son histoire. André Boïs, président du club de 1991 à 1997, est mort ce lundi dans sa demeure à Saint-Paul de Vence. Il avait 85 ans et avait été victime d’un AVC en 2012. André Boïs restera comme l’homme qui a redressé un club au bord de la faillite au début des années 90 et surtout rapporté au club ses deux derniers trophées: un titre de champion de Ligue 2 en 1994 et surtout une Coupe de France en 1997.

Il a failli revenir en 2001 aux côtés de Charles Biétry

Un retour au premier plan qui porte sa griffe. "J’ai récupéré un club ruiné et en ruines, confiait-il à Nice Matin. Ma mission fut de le reconstruire pierre par pierre. Mais qui a gagné les deux derniers titres du Gym? Le championnat de D2 en 1994 et la Coupe de France en 1997. C’est moi, André Boïs... Quand j’étais président de Vence, je rêvais de gagner la Coupe. Avec Nice, ça reste mon plus beau souvenir."

En 2001, alors que les Aiglons sont encore en grande difficulté, André Boïs aurait pu revenir aux commandes du Gym aux côtés de Charles Biétry et Luc Dayan mais ce projet de reprise du club n’a finalement pas abouti. En attendant l’hommage de l’OGCN, Christian Estrosi a salué sa mémoire sur les réseaux sociaux: "Cet immense amoureux du Gym sauva le club de la disparition en 1991 et lui offrit son dernier titre en date, la coupe de France 1997", a tweeté le maire de Nice.

Article original publié sur RMC Sport