Andreï Trochev, nommé par Poutine pour assurer la relève de Wagner en Ukraine

Andreï Trochev, ici le 28 septembre 2023, est le nouveau chef de la milice Wagner.
SPUTNIK / via REUTERS Andreï Trochev, ici le 28 septembre 2023, est le nouveau chef de la milice Wagner.

INTERNATIONAL - Vladimir Poutine a demandé à un ancien lieutenant d’Evguéni Prigojine, patron du groupe Wagner tombé en disgrâce aux yeux du président russe et mort dans le crash de son avion fin août, de former des volontaires pour combattre en Ukraine.

« Lors de la dernière réunion, nous avons évoqué le fait que vous serez impliqué dans la formation d’unités de volontaires capables de mener à bien diverses missions de combat, principalement, bien sûr, dans la zone de l’“opération militaire spéciale” », en Ukraine, a déclaré jeudi Vladimir Poutine à Andreï Trochev, selon un communiqué du Kremlin publié ce vendredi 29 septembre.

Selon Vladimir Poutine, Andreï Trochev, surnommé « Sedoï » (cheveux gris, en russe), un ancien très proche d’Evguéni Prigojine dans la galaxie Wagner, a l’expérience pour mener à bien une telle mission, trois mois après la tentative avortée de rébellion en Russie du groupe paramilitaire.

Impliqué dans les opérations de Wagner en Syrie

Colonel à la retraite, l’homme âgé de 60 ans est souvent décrit comme l’un des fondateurs de Wagner et est sous sanctions européennes pour avoir été « directement impliqué dans les opérations militaires du groupe (...) en Syrie », selon un document de l’UE daté de fin 2021.

« Vous connaissez les questions qui doivent être résolues à l’avance pour que le travail de combat se déroule de la meilleure façon et avec le plus de succès possible », a de son côté fait valoir le président russe à l’ancien militaire. Le président russe a également salué le fait que Andreï Trochev « entreten(ait) des (bonnes) relations avec (ses) compagnons d’armes ».

La demande de Vladimir Poutine, officialisée en présence de Iounouss-Bek Evkourov, vice-ministre de la Défense, montre encore un peu plus l’intégration des anciens combattants de Wagner au sein de l’armée russe.

Déjà au ministère de la Défense

« (Andreï Trochev) travaille déjà au ministère de la Défense », a même confirmé quelques instants plus tard le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, à l’agence de presse Ria Novosti. D’ailleurs, souligne la correspondante de RFI à Moscou Anissa El Jabri sur Twitter, « le Kremlin avait déjà fait savoir en juillet qu’il souhaitait qu(e Trochev) reprenne la direction de Wagner ».

Fin juin, à l’issue de la mutinerie avortée de Wagner, le Kremlin avait laissé trois options aux combattants du groupe paramilitaire : intégrer les rangs de l’armée russe, rejoindre la vie civile ou bien s’exiler en Biélorussie, allié de Moscou dans son assaut en Ukraine.

Mais le décès de leur chef, Evguéni Prigojine, fin août, dans le crash de son avion entre Moscou et Saint-Pétersbourg, aux côtés de plusieurs membres de sa garde rapprochée, avait acté la fin de Wagner sous sa forme connue jusque-là.

À voir également sur Le HuffPost :

Guerre en Ukraine : la Russie dément la mort de Viktor Sokolov en diffusant des images d’une réunion

Justin Trudeau s’excuse après avoir acclamé par erreur un vétéran nazi en présence de Volodymyr Zelensky