En Angleterre, un projet de "congé ménopause" tombe à l'eau car il discriminerait les hommes

Karolina Grabowska

La mesure avait tout d'une avancée considérable pour les droits des femmes au travail. À l'été 2022, un groupe de parlementaires britanniques avait proposé de protéger les travailleur·euses en période de ménopause grâce à une modification de la loi sur l'égalité, et l'introduction d'un "congé ménopause" dans les entreprises. Objectif : éviter que des femmes "hautement qualifiées et expérimentées" se retrouvent au chômage et ne soient discriminées dans la sphère professionnelle d'après la commission multipartite femmes et égalité, citée par The Guardian. Actuellement, 45 % des Anglaises estiment que leurs symptômes de la ménopause ont un impact négatif sur leur travail estime une enquête de la British Menopause Society. Sachant que le pays compte 4,5 millions de salariées âgées de 50 à 64 ans.

Sauf que le 24 janvier, les ministres du gouvernement conservateur de Rishi Sunak en ont décidé autrement : ces derniers ont tout bonnement rejeté la proposition d'un congé ménopause, craignant qu'elle ne soit "contre-productive", rapporte Stylist. Mais surtout, qu'elle ne discrimine les hommes.

Les ministres se sont ainsi dits inquiets "des conséquences involontaires" d'une telle mesure, "qui pourrait créer par inadvertance de nouvelles formes de discrimination, par exemple envers les hommes souffrant de problèmes médicaux de longue durée, ou éroder les protections existantes". Exit aussi la protection des salarié·es en phase de ménopause, qui peut donc toujours faire l'objet de discriminations (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Accusé de véhiculer des stéréotypes racistes, un manège de Disney World va être remplacé
"Ségrégation sexuelle" : les hommes désertent les professions occupées majoritairement par des femmes selon une étude
En portant ce collier à la Fashion Week parisienne, Kylie Jenner s'attire les foudres de la communauté afro-américaine
"Haine évidente des femmes" : un "coach en séduction" masculiniste condamné à perpétuité pour féminicide
Le co-créateur de "Rick & Morty" écarté de la série après une plainte pour violence domestique