Les années 70 en 25 idées déco

Les seventies sont plus que jamais à la mode. Alors que la nouvelle saison des « Petits Meurtres d’Agatha Christie » nous offre un saut dans les années 70, retour sur une époque où le rotin, le vinyle, le jaune moutarde et les motifs psychédéliques étaient les stars de nos intérieurs.Regarder dans le rétro. C’est précisément ce que certaines séries françaises font actuellement. Depuis le 11 janvier, Canal + diffuse « OVNI(s) », un lointain parent de « X-Files », dont l’action se situe à la fin des années 1970. Les nostalgiques de la France giscardienne sont servis, avec bande originale de circonstance (Jean-Michel Jarre, François de Roubaix, Cerrone…), pantalons patte d’eph’ et décoration aux accents psychédéliques. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, voici qu’une autre série propose un voyage au temps des variétés de Maritie et Gilbert Carpentier. À partir du vendredi 29 janvier, « Les Petits Meurtres d’Agatha Christie » reviennent pour de nouveaux épisodes. Nouvelles intrigues, nouveau casting et nouvelle époque. Exit les années 1950, place désormais aux années 1970. Une période qui a décidément le vent en poupe.En soi, le revival des seventies n’est pas vraiment récent. Les artistes puisent régulièrement leurs inspirations dans cette décennie, synonyme d’insouciance. Récemment, Nicolas Bedos en a convoqué les fantômes dans son film « La Belle Époque » tandis que Kylie Minogue se la jouait disco queen sur son dernier album, tout simplement intitulé « Disco ». Pourquoi ce retour en arrière ? Alors que l’on vit actuellement une drôle d’époque marquée par les restrictions en tous genres, les années 70 ont valeur de refuge. On aime redécouvrir ses tubes, ses films, ses vêtements (pour le pire et le meilleur) ainsi que sa décoration. Mélange de couleurs, de matières et d’ambiances, l’esthétique de cette période n’a pas toujours eu bonne presse. Il n’empêche qu’elle possède ce je-ne-sais-quoi de réconfortant qui procure à un certain nombre la saveur d’une madeleine de Proust.Valse des couleursLorsque l’on songe aux intérieurs des seventies, on pense aux couleurs. Alors que les appartements contemporains privilégient les teintes claires et la sobriété du sacro-saint trio blanc/beige/crème, les habitations d’antan n’avaient pas peur d’accumuler les coloris criards. Les années 70, c’est l’âge d’or du psychédélisme. Les couleurs s’enchevêtrent, sans qu’il y ait vraiment une réelle cohérence d’ensemble. La fameuse lampe Nesso, toute orange, va être disposée à proximité d’un canapé jaune moutarde qui sera lui-même situé à quelques encablures d’une chaise vert olive. Vous avez peur de frôler la cacophonie de couleurs ? Dites-vous simplement que vous êtes vintage.À cette valse des couleurs, il faut ajouter le mélange des matières. Il y a près de cinquante ans, le rotin était incontournable dans nos intérieurs. Une célébrité due évidemment à la scandaleuse Emmanuelle du film du même nom et son indissociable fauteuil. Un matériau que l’on trouvait également sur des tables, chaises et autres suspensions. Ceux qui regrettent son heure de gloire peuvent se réjouir car il tente actuellement un come-back inattendu dans nos intérieurs, s’agissant de l’une des tendances déco de 2021. Autre matériau roi de cette époque, le plastique. Il faut replacer dans son contexte. Dans le temps, son utilisation n’était pas aussi décriée qu’aujourd’hui et on ne s’émouvait donc pas de le voir décliner à toutes les sauces. Ici sur une lampe, là sur un plateau, là encore sur des chaises… Le plastique, c’est fantastique (mais à consommer néanmoins avec modération).Pièces iconiquesImpossible d’évoquer la décoration des années 70 sans parler du fameux tabouret Tam Tam. Avec son design rappelant un sablier, il a été l’une des pièces incontournables de cette époque. Un produit que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. À moins qu’ils aient accompagné leurs parents lors de sessions shopping chez Habitat qui, depuis plusieurs années maintenant, réédite ce tabouret iconique.Autre assise emblématique des années 70, le fameux fauteuil œuf. S’y installer, c’est comme pénétrer dans un cocon. Imposant, il est une pièce forte pour les intérieurs. Un élément qui ne manquera pas de raviver des souvenirs à certains de vos convives. Ainsi qu’à vos amis cinéphiles, qui y verront bien sûr la référence à la saga Men In Black. Go back to the seventies ! Envie de mettre de l’ancien dans votre intérieur ? Retour sur 25 manières de s’inspirer de la décoration des années 70.