Anne-Elisabeth Lemoine gênée après la boutade d'une de ses chroniqueuses

·1 min de lecture

Anne-Elisabeth Lemoine est connue pour sa spontanéité. Un naturel qui fait le succès de C à vous et amène un vent de fraîcheur sur France 5, même lorsqu'il faut aborder des sujets difficiles. Si elle use aisément de son humour, et est bien connue pour ses gaffes, elle s'est trouvée légèrement prise de court mercredi 24 mars 2021. Le président du groupe Leclerc, Michel-Édouard Leclerc, critiquait en plateau la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement et notamment l'intervention de la Prime Macron. L'homme d'affaires y voyait une intrusion de l'Etat. "Ce qui est bizarre c'est que l'Etat décide de la manière dont on doit fonctionner", a-t-il déploré. Patrick Cohen lui avait alors fait remarquer que "toutes les entreprises ne sont pas aussi vertueuses que Leclerc". Michel-Édouard Leclerc s'est demandé si les chroniqueurs de C à vous avaient reçu cette fameuse prime. "Nous n'avons pas eu de prime particulière. On n'avait pas tout à fait les mêmes risques que pour les employés des commerces", a répondu Anne-Elisabeth Lemoine, légèrement gênée. Patrick Cohen s'est efforcé de relativiser la situation en expliquant qu'il ne faisait pas partie des "salariés les moins favorisés".

Anne-Elisabeth Lemoine a de nouveau vécu un moment de léger malaise, mercredi 31 mars 2021. L'animatrice de C à vous a été surprise par une boutade rapide de la chroniqueuse et journaliste Marion Ruggieri. Alors qu'elle expliquait que certains pays refusaient désormais les touristes français (notamment le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite