Anne-Elisabeth Lemoine : très émue, elle retrouve son premier coup de cœur en direct dans “C à vous”

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Tous les soirs de semaines, Bertrand Chameroy clôture l'émission C à vous, diffusée sur France 5. C'est avec humour, que le chroniqueur n'hésite pas à commenter l'actualité avec un ton assez impertinent. Mais ce qu'il aime encore plus, c'est taquiner la présentatrice du programme, Anne-Elisabeth Lemoine ! En effet, l'ancien chroniqueur de Touche pas à mon poste adore par-dessus tout titiller l'animatrice, qui le lui rend bien. Alors, après quelques jours d'absence, Bertrand Chameroy a souhaité faire une petite surprise à la présentatrice de C à vous, le jeudi 12 mai 2022. Il a ainsi proposé une chronique tout spécialement conçue pour elle. Le chroniqueur n'a pu alors s'empêcher de sortir quelques archives de son chapeau dont une qui a largement retenu son attention. En effet, les téléspectateurs ont pu entendre la journaliste de France 5 faire une jolie déclaration d'amour à un acteur célèbre, Pierre Cosso, le héros de La Boum 2. Anne-Elisabeth Lemoine avoue avoir été "raide dingue" du comédien.

Il n'en fallait pas plus à Bertrand Chameroy pour taquiner la présentatrice de C à vous : "C'est-y pas mignon tout ça Babeth !", commence-t-il par déclarer avant de lui dévoiler qu'il lui a préparé une jolie surprise. "J'ai le bras long. Il est avec nous ce soir, Pierre Cosso", lance-t-il. Devant une telle remarque, Anne-Elisabeth Lemoine n'en revient pas ! Si dans un premier temps, elle est bien déçue, voyant débarquer un sosie de l'acteur, le vrai Pierre Cosso arrive dans son dos. C'est (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles