Anne Hidalgo : cette rumeur sur François Hollande qui a tant fait souffrir son fils et son mari

Anne Hidalgo n’a pas dit son dernier mot. Alors que plus personne ne croyait en sa réélection il y a encore peu, l’actuelle maire de Paris reste en tête des sondages devant Rachida Dati, Benjamin Griveaux et Cédric Villani. Malgré ce retour en force, Anne Hidalgo et ses décisions sont toujours autant critiquées. Elle est même classée parmi les personnalités politiques les plus détestées des Français en 2017, après Nadine Morano, Marine Le Pen, Manuel Valls, et Jean-François Copé, puis de nouveau en 2018. En presque 20 ans de politique, elle a donc dû faire face à de rudes tempêtes médiatiques et à de nombreuses tentatives de déstabilisation. Dans le magazine Vanity Fair, en kiosque le mercredi 5 février 2020, la journaliste Sophie des Déserts revient sur une rumeur qui a affecté toute la famille d’Anne Hidalgo. À l’époque où elle était encore proche de François Hollande, avant que leurs opinions ne commencent à diverger, une fausse information a fait le tour de la presse et des réseaux sociaux : son fils Arthur serait le fruit d’une liaison secrète avec l’ex-président de la République.

Pas facile d’être pris pour le fils caché de François Hollande

Si Anne Hidalgo n’a eu de cesse de le nier, cette histoire a eu des répercussions sur la vie de son fils et de son mari Jean-Marc Germain. Si François Hollande “a eu droit aux foudres de Ségolène” Royal, ce fut plus difficile à dépasser pour le mari et les enfants d’Anne Hidalgo. “On me disait : ‘Alors, il va bien le fils de François ?’”, raconte l’époux de la maire de Paris. “Peu de temps après qu'il soit né, des rumeurs ont couru. J'en ai parlé aux deux grands, qui étaient ados [Mathieu et Elsa, né en 1986 et 1988 d’une précédente union, ndlr.], et à Jean-Marc, pour mettre les choses sur la table, que ça ne soit pas un sujet tabou, qu'ils ne l'intériorisent pas”, racontait-elle dans Marie-Claire en 2018. Au début de son adolescence, Arthur Germain-Hidalgo a eu également du mal à faire face. À l’époque, il découvre “la boue

(...) Cliquez ici pour voir la suite