Anne Hidalgo : ce surnom insultant et humiliant dont l’affublaient ses opposants

En 2014, Anne Hidalgo a conquis Paris. En succédant à Bertrand Delanoë, la femme politique ne s’est pas fait que des amis, certaines de ses idées dérangent. Mais pas question pour la femme de 60 ans de se laisser abattre : elle souhaite conserver son titre de maire de Paris. Même si elle sait, à l’approche des élections municipales qui se tiendront au mois de mars prochain, que la tâche est rude. "Je ne donnerai pas de nom, mais c’est vrai, qu’on m’a fait comprendre que tout serait mis en oeuvre pour me mettre des bâtons dans les roues", a-t-elle confié dans le nouveau numéro de Vanity Fair, dévoilé mercredi 5 février. Mais cela ne l’effraie pas. "Très impatiente", elle s’est préparée à cette nouvelle bataille "comme un sportif de haut niveau".

Anne Hidalgo peut compter sur son amie Rachida Dati

Anne Hidalgo peut compter sur le soutien de son époux, Jean-Marc Germain, qui la considère comme une "réelle force de la nature" mais aussi sur son amie Rachida Dati, parfois témoin de ces humiliations. "J’ai entendu, en 2014, des gens dire : “On va se la faire, la Conchita”. Eh bien, Anne les a tous niqués. C’est une warrior", a lâché la maire du VIIe arrondissement, visiblement épatée par le courage de sa consoeur sans cesse critiquée. Malgré les apparences et la bataille politique qu’elles se livrent, les deux femmes s’entendent très bien.

Rachida Dati a d'ailleurs pris l’habitude de lui rendre visite à l’hôtel de ville où "dans l’aile de la mairie, en haut de l’escalier en marbre, on les entend parfois rire à tue-tête, dézin­guer Griveaux et les autres, qui se croient capables de conquérir Paris". Les deux femmes se sont rapprochées en 2014, lorsqu’elles ont décidé de s'unir contre leur rivale Nathalie Kosciusko-Morizet. "Dati racontait les secrets de la droite, Hidalgo l’a aussi soutenue, grondant ses militants qui déchiraient ses affiches, l’aidant à trouver la bonne école pour sa fille Zohra qu’elle élève seule", apprend-on. Rien de mieux qu'une alliée de taille.

A lire

(...) Cliquez ici pour voir la suite