Anne Hidalgo veut préserver les pistes cyclables créées à Paris pendant le confinement

Margot Ruyter

La maire de Paris et candidate à sa réélection, Anne Hidalgo, souhaite conserver les pistes cyclables installées dans la capitale pendant le confinement. Une mesure qui s’inscrit dans un virage vert marqué par son union avec les écologistes à l’approche du second tour des municipales.

« [Ces pistes cyclables] ont montré, par la preuve, que cela correspond à une aspiration des Parisiens », a déclaré la maire de Paris et candidate PS à sa succession, Anne Hidalgo. Invitée de « France inter » ce jeudi, elle a indiqué son souhait de conserver les pistes cyclables créées pendant le confinement pour désengorger les transports en commun et éviter la propagation du Covid-19. « Je souhaite bien sûr que ces pistes et ces aménagements puissent perdurer. Si je suis élue, je ferai en sorte que ces aménagements transitoires puissent devenir des aménagements définitifs », a assuré la maire sortante. « Il suffit d’aller sur la rue de Rivoli et sur les pistes cyclables de transition que nous avons faites, en une nuit souvent, pour voir qu’il y a un vrai engouement des Parisiens », a-t-elle ajouté.  

Un maintien des pistes cyclables, encouragé par la  prime vélo gouvernementale, qui ne se fera qu’avec l’accord des Parisiens a rappelé Anne Hidalgo. « Je m’inscris dans l’État de droit. Nous avons pu faire [ces aménagements] parce qu’on est dans une situation d’urgence avec, effectivement, une possibilité qui nous a été donnée de le faire très rapidement. Si on veut pérenniser, cela veut dire qu’il faut passer par des votes, des procédures. Ce que nous ferons », a-t-elle déclaré. 

Un engagement écologique 

« Beaucoup de gens sont passés du métro au vélo ou de la moto ou voiture au vélo. Ces pistes-là montrent...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi