Anne Parillaud, victime d'inceste, fait de terribles révélations sur son père

·1 min de lecture

Les langues continuent de se délier. Après les révélations de Coline Berry et celles de Camille Kouchner, c’est Anne Parillaud qui a fait de douloureuses confidences. Dans les colonnes de Paris Match, jeudi 22 avril 2021, la comédienne de 60 ans est revenue sur les aveux qu’elle a faits dans Les abusés (éd. Robert Laffont), un ouvrage inspirés des "violences et perversités" auxquelles elle pense avoir été confrontée. "Abusée, je l'ai très certainement été, mais pour me protéger, j'ai choisi de rester dans le déni total. On appelle ça la mémoire traumatique. Dans le roman, certaines choses sont sorties inconsciemment, dans la réalité je ne me souviens de rien. Je suis obligée de passer par la fiction pour tenter de libérer ce qui est enfoui", a-t-elle raconté à nos confrères.

Un "déni" qui "vient du fait qu'il n'était pas envisageable qu'un père puisse faire ça à sa fille". À propos de son bourreau qu’elle "admirait", l'ex-compagne de Luc Besson raconte : "Notre complicité, je n'ai jamais pu l'associer à un acte d’inceste". Se considérant comme "une victime coupable", la comédienne a ajouté : "J'ai effectivement pu me demander si c'était de ma faute, si je l'avais 'provoqué', ce que vous font croire les pervers. Encore une fois je ne me souviens pas mais, à l'évidence, j'en ai tous les symptômes". Ce n’est qu’à la mort de son père qu’Anne Parillaud a commencé à prendre conscience de ce qu’elle avait vécu, mais les souvenirs restent flous : "S'il ne s'était rien passé, je ne pourrais (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite