Anne Roumanoff : l'émouvant témoignage de sa fille Marie

Anne Roumanoff a plusieurs cordes à son arc mais l'humoriste reste une femme assez discrète. Samedi 30 novembre C8 diffusait un reportage qui permettait de mieux connaître la comédienne. Intitulé La folle histoire d'Anne Roumanoff, le documentaire est revenu sur le parcours de celle qui office désormais comme animatrice sur Europe 1 dans l'émission Ca fait du bien. Une carrière notamment évoquée par l'entourage d'Anne Roumanoff, qui s'est confié à travers des témoignages poignants. Il y a une personne, rarement sous les feux des projecteurs, qui a fait de touchantes confidences : sa fille, Marie Vaillant, 17 ans, qui est la benjamine. Sa grande sœur, Alice, est âgée elle de 24 ans. La plus jeune a donc tenu à rendre un bel hommage au travail de sa maman devant les caméras de télévision. "Elle est à la radio tous les jours, elle doit écrire ses textes, elle fait la tournée en même temps, elle écrit pour le JDD, Writer's Digest, elle écrit pour des films, raconte-t-elle. Et en plus, elle s'occupe de moi et de ma sœur." La jeune fille était auprès de sa mère lors de la soirée qui célébrait ses trente ans de carrière le samedi 4 novembre 2017. Pour l'occasion, l'Olympia servait de décor pour un spectacle intitulé Aimons nous les uns les autres et plus encore.

⋙ Anne Roumanoff défend le YouTubeur CopyComic et confie avoir été victime de plagiat

En pleine procédure de divorce, Anne Roumanoff a toujours pu compter sur le soutien infaillible de ses deux filles. "L'aînée de vingt-quatre ans vole de ses propres ailes mais je vis avec ma fille de dix-sept ans, a-t-elle déclaré au magazine Gala début novembre. Et on a une relation forcément un peu fusionnelle. On est un comme un petit couple." Quant à Alice, elle confiait : "On est tellement proche que parfois j'ai du mal à faire preuve d'autorité. Elle est assez moqueuse comme moi." En novembre 2016, dans l'émission Salut les Terriens présentée par Thierry Ardisson, peu de temps après l'échec de son mariage, Anne Roumanoff affirmait

(...) Cliquez ici pour voir la suite