Anne Sinclair et le procès de DSK : cet achat improbable conseillé par son avocat

·1 min de lecture

Anne Sinclair s’était juré de ne jamais écrire ses mémoires. Et pourtant elle l'a fait! La voilà qui sort du silence après dix ans. Le 31 mai (sur le site et dans le magazine) vous retrouverez l’interview qu’elle a accordée à Femme Actuelle, à l'occasion de la parution de Passé Composé, le 2 juin aux éditions Grasset. Un livre remarquable, digne et émouvant, dont Paris Match publie déjà certains extraits.

Dans Passé Composé Anne Sinclair parle de ses débuts de journaliste, de sa carrière, et se souvient de quelques unes des 500 émissions de 7/7 qui l’ont particulièrement marquée avec Jacques Delors et Chirac, François Mitterrand, Nicolas Sarkozy, Simone Veil, Guy Bedos, Johnny ou encore Bruel. (A l'époque "les politiques m'intimidaient moins que les artistes", nous confiait-elle à l'occasion des 35 ans de Femme Actuelle).

Et puis vient le chapitre impossible, le treizième et avant-dernier qui fut "douloureux" à écrire dans lequel elle raconte les épreuves qui l’ont écorchée et qu’elle a dû surmonter aux côtés de Dominique Strauss-Kahn, son ex-mari, arrêté à New York, en mai 2011 après la plainte pour viol de Nafissatou Diallo, une femme de ménage de l'hôtel Sofitel.

Anne Sinclair raconte l’étonnant achat qu’elle a fait juste avant le procès à New-York. Alors qu’elle n’a franchement pas le cœur à faire du shopping, sur les conseils de l’avocat Ben Brafman, chargé de défendre DSK, elle se rend, sous une pluie diluvienne, chez un bijoutier de la 46e avenue. Pourquoi diable, vous (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles