Anthony Hopkins est hanté par le regret de sa dernière rencontre avec son grand-père

Anthony Hopkins - Hitchcock premiere 2012 - Famous
Anthony Hopkins - Hitchcock premiere 2012 - Famous


Anthony Hopkins est hanté par le regret d'avoir refusé un déjeuner avec son grand-père peu avant sa mort.
L'acteur s'est confié sur son grand-père dans une nouvelle interview accordée au Guardian, révélant qu'il était un homme intelligent et séduisant et que la dernière fois qu'ils se sont vus, c'était autour d'un verre dans sa ville natale de Port Talbot, au Pays de Galles, en 1961.
Il a déclaré au média : « Il n'était pas un mannequin, mais il avait une certaine vanité. Chemise et cravate. Il avait l'habitude de se regarder dans le miroir. »
La star du ‘Silence des agneaux’ a révélé que lors de leur dernier verre ensemble, son grand-père lui a demandé de venir déjeuner à la maison et il a refusé l'offre - et il regrette cette décision depuis.
Hopkins poursuit : « Nous avons pris un verre ensemble à l'hôtel Grand à Port Talbot. J'étais sur le point de partir à la RADA (Royal Academy of Dramatic Art), plein de peps - j'avais gagné une bourse et tout ça. Je me suis levé pour partir, et mon grand-père m'a dit : "Pourquoi ne viendrais-tu pas déjeuner ? J'ai du bon poisson qui cuit. J'ai dit : "Non, je dois y aller. Je suis parti et je me suis retourné, et il m'a fait signe de la table. C'était une journée ensoleillée et c'est la dernière fois que je l'ai vu. Il est mort quelques mois plus tard et, aujourd'hui encore, j'ai des regrets. Je me dis : "Pourquoi n'ai-je pas déjeuné avec lui ? »
Hopkins admet qu'il était simplement trop « occupé » et reconnaît qu'il était trop jeune pour comprendre pleinement ce qui se passait dans la vie de son grand-père.
Il a ajouté : « J'étais trop occupé. Trop jeune. Et maintenant il est parti. Ces souvenirs restent avec vous. On ne se rend pas compte de la douleur dans la vie des gens. La vieillesse et tout ça. »