Anti-âge : cette plante est un puissant anti-rides et pourtant on ne l’utilise jamais

Cynthia Lahoma

Utilisée depuis des siècles en médecine chinoise, la racine d'Astragale se crée une place de choix au sein de la communauté scientifique. Méconnue en Occident, elle serait un puissant anti-âge. Explications.

Et si la science avait percé le secret de la fontaine de Jouvence ? C’est en tout cas ce que laissent présager les recherches de trois scientifiques, dont les travaux ont été récompensés par le Prix Nobel de médecine en 2009. Elizabeth Blackburn, chercheuse australo-américaine, Carol Greider et Jack Szostak, chercheurs américains, se sont penchés sur le vieillissement cellulaire. Ils ont découvert que chaque cellule de l’organisme contient des télomères, des fragments d’ADN, apposés tels des petits capuchons aux extrémités des chromosomes. Ils jouent un rôle déterminant dans la durée de vie des cellules. En effet, tandis que l’on avance dans l’âge, ces télomères se raccourcissent jusqu’à une certaine longueur qui entraîne la mort de la cellule. Plus les cellules meurent, moins les organes fonctionnent correctement, ce sont les « symptômes » de la vieillesse. La peau est moins ferme, les rides s'installent... L’environnement et notre mode de vie ont un impact. Ainsi, le stress oxydatif ou les inflammations peuvent accélérer le raccourcissement des télomères, et donc, par extension notre vieillissement. En partant de ce constat, il suffirait d’agir sur les télomères pour rester éternellement jeune… En d’autres termes : inverser les aiguilles de notre horloge biologique. Nous voilà presque en pleine science-fiction. Et pourtant, cela pourrait être une réalité.

La racine d’Astragale, cet anti-âge...Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi