Anti-cernes : les 5 erreurs à ne plus commettre

Matthieu Bobard Deliere

L’anti-cernes et le correcteur figurent parmi les produits cosmétiques préférés de notre salle de bain. S’ils sont simples d’utilisation, il existe tout de même des erreurs à ne pas commettre.

Que ferait-on sans notre anti-cernes ? Couteau suisse de la trousse à maquillage, il nous sauve la mise dans bien des situations. Des poches trop prononcées sous les yeux, un bouton inopiné de dernière minute et hop ! On dégaine la baguette magique du make-up. Pourtant, malgré les apparences, il y a quelques petites règles précieuses à connaître et des idées reçues à balayer.

1. Mettre trop d’anti-cernes

« Less is more » dit-on dans la mode. Clairement, on adopte le même adage pour le maquillage et l’utilisation du correcteur : avec parcimonie ! Surtout si on commence à avoir quelques petites ridules dans lesquelles il pourrait filer. Jeannie Vincent, une maquilleuse professionnelle de Boston explique au média « Good and Well » : «Au lieu d'appliquer un anti-cernes partout sous l'œil dans un mouvement d'essuie-glace, j'aime appliquer l’anti-cernes uniquement sur les points les plus sombres et les plus profonds », dit-elle et d’ajouter : « Généralement ce sont les zones plus proches du nez (coin interne) et du coin externe, ou dans les poches». Appliquer de l’anti-cernes en trop grande dose aura, en fait, l’effet inverse et ne fera que mettre en lumière les imperfections en-dessous de notre oeil.

 2. Penser que toutes les poudres peuvent fixer l’anti-cernes 

Appliquer de la poudre libre sur son cerne permet de garder le produit en place plus longtemps et d’éviter que son concealer ne se fasse la malle au milieu de la journée. Mais...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi