Antioxydant, riche en fibres : les 7 vertus santé du topinambour

Surnommé "artichaut de Jérusalem", "poire de terre", "artichaut d’hiver" ou encore "truffe du Canada", le topinambour ou Helianthus tuberosus a été pendant longtemps délaissé. Originaire d’Amérique du Nord, ce tubercule fait son arrivée en France au XVIIème siècle grâce à l’explorateur et navigateur Samuel de Champlain. Durant la Seconde Guerre Mondiale, le topinambour a été fortement consommé par les Français, dus aux récoles de pommes de terre détruites. Cependant, les Français l’ont mis de côté à la fin de la guerre.

Ce légume-racine, qui s’apparente à la pomme de terre ou au gingembre, appartient à la famille des Asteraceae. Il est présent sur les marchés en hiver et au début du printemps (de novembre à avril). Les variétés les plus connues : le "fuseau" et le "Rouge du Limousin", des petites tubercules allongés rosés et sucrés mais aussi le "Violet de Rennes", en forme de massue à peau violet clair. Consommé cru, en soupe, en purée, cuit ou frit, ce trésor du potager possède plusieurs vertus bénéfiques pour la santé.

Le topinambour facilite le transit intestinal

Ce tubercule est excellent pour le transit. Riche en fibres et inulines, une fibre alimentaire soluble, le topinambour est un allié de votre santé intestinale. Les inulines, qui appartiennent à la famille des fructanes et contiennent des molécules glucidiques complexes, non digestibles, jouent le rôle de prébiotiques. Elles participent au bon équilibre de la flore intestinale et favorisent la digestion. En outre, avec le topinambour, adieu aux constipations. Ce légume-racine a également des propriétés laxatives grâce à sa richesse en potassium. Néanmoins, il peut augmenter les risques de flatulences dues à sa fermentation dans les intestins.

Faire le plein de minéraux et vitamines avec le topinambour

Ce trésor du potager a de nombreux atouts. Riche en fer, il assure le transport de l’oxygène dans le sang et les cellules. Ce légume est conseillé pour les personnes anémiées. Le topinambour contient également

(...) Cliquez ici pour voir la suite