Antispasmodiques : à quoi servent ces médicaments ?

Les médicaments antispasmodiques ont pour but de lutter contre les contractions involontaires (spasmes) des muscles des voies digestives, des voies urinaires et de l'utérus. On les classe en deux groupes : les antispasmodiques neurotropes (anticholinergiques) et les antispasmodiques musculotropes. Comment agissent-ils contre la douleur ? Dans quelles indications les prendre ? Quels peuvent-être leurs effets secondaires ?

Définition : qu'est-ce qu'un antispasmodique ?

Comme leur nom l'indique, les médicaments antispasmodiques permettent de calmer les douleurs situées au niveau du ventre ou du bas-ventre, liées à des spasmes, des contractions musculaires intenses et involontaires qui saisissent les muscles lisses, localisés au niveau du tube digestif, de l’appareil urinaire ou génital. Ces spasmes peuvent être passagers (diarrhées, crampes à l’estomac, etc) ou liés à des problèmes plus sévères (coliques néphrétiques, hépatiques, etc).

On distingue deux types d'antispasmodiques : les antispasmodiques anticholingergiques et les antispasmodiques musculotropes. Leur mode d'action diffère, mais leur utilisation ne doit pas être prise à la légère.

Les antispasmodiques musculotropes

Ces antispasmodiques agissent directement au niveau des fibres musculaires lisses du tube digestif, des voies urinaires et du muscle utérin. Ils favorisent leur relâchement et...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles