Antoine Griezmann accusé de racisme : ses excuses ne convainquent pas

·1 min de lecture

Antoine Griezmann a du bleu à l'âme. A l'image de l'équipe de France, l'attaquant du FC Barcelone est passé à côté de l'Euro 2021, ne marquant aucun but jusqu'au terrible huitième de finale contre la Suisse. Regagnant ses pénates catalanes, il a regardé de loin les polémiques se succéder autour de la mauvaise ambiance dans le camp tricolore tout au long de la compétition. Ce fut ensuite à son tour d'être plongé au cœur de la tourmente suite à l'apparition d'une vidéo où on le voit, lui et son coéquipier Ousmane Dembélé, se moquer ouvertement du personnel asiatique d’un hôtel. Cet extrait de 42 secondes date de l'été 2019 lors d’une tournée de pré-saison du club blaugrana sur le territoire nippon, et a choqué nombre d'internautes qui les accusent de racisme. Si les deux joueurs ont présenté leurs excuses, le lundi 5 juillet 2021, réfutant les imputations, ils ne sont pas parvenus à convaincre les plus touchés par cette polémique, et notamment la communauté asiatique.

"Je me suis toujours engagé contre toute forme de discrimination. Depuis quelques jours, certaines personnes veulent me faire passer pour l’homme que je ne suis pas", a notamment écrit le champion du monde 2018 sur ses réseaux sociaux, lui qui avait sifflé la fin de la partie avec son sponsor principal Huawei, en soutien à la population ouïghoure, ou encore contesté les violences policières. Des actes forts et des excuses qui ne suffisent pas pour rallier à sa cause les personnes meurtries par ces images. "C'est maigre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles