Anxiété : les conseils de l’OMS pour mieux supporter le confinement

Faites preuve de bienveillance

La situation exceptionnelle dans laquelle se trouve aujourd’hui le monde entier avec l’apparition et la propagation du virus Covid-19 dans de nombreux pays, est source de stress pour bon nombre d’entre nous. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) appelle donc au respect et à la bienveillance de tous, en rappelant qu’il est important de ne pas associer ce virus « à aucune ethnie ou nationalité », de ne pas stigmatiser une population, et de ne pas pointer du doigt les personnes qui ont pu être, ou qui sont actuellement contaminées. Au contraire, l’OMS prône la bienveillance et le soutien de tous, envers tous, qui sont primordiaux en cette période de pandémie.

Ne croyez pas, ne relayez pas les fakes news et privilégiez le positif

Depuis l’apparition du virus Covid-19, de nombreuses fake news, rumeurs, messages anxiogènes non vérifiés circulent. Il est vivement conseillé d’arrêter de visionner, de lire en boucle toutes les informations qui tombent au fil de la journée, et qui ne font qu’augmenter le stress. Restez informé oui, mais qu’auprès des sources fiables. Privilégiez le positif : parmi les nombreuses informations anxiogènes, de bonnes nouvelles circulent également. Pensez à les relayer et à vous attarder davantage sur ce type d’infos positives, qui contribueront à soulager un peu votre stress.

Soutenez-vous, et encouragez le corps médical

Dans ces moments particuliers, l’entraide et le soutien doivent être une priorité. Pensez à prendre régulièrement des nouvelles de vos proches, des personnes isolées, de vos voisins. Restez solidaires avec ceux qui vous entourent, en proposant votre aide dans la mesure du possible.

On n’oublie pas également de soutenir et encourager le corps médical, de près ou de loin, qui est auprès des personnes atteintes du Covid-19, qui sauve des vies et qui est sur le pont depuis le début de l’épidémie.

Stress, ennui… Préservez les enfants au maximum

Fermeture des établissements scolaires jusqu’à nouvel ordre, confinement,

(...) Cliquez ici pour voir la suite