Apoplexie (hypophysaire, pituitaire, digitale…) : définition, causes, symptômes, traitement

L’apoplexie désigne un arrêt de fonctionnement d’un organe lié à une hémorragie ou un arrêt de perfusion de celui-ci. Les apoplexies peuvent concerner tous les organes, comme le pancréas, les poumons ou encore le placenta. Il existe des facteurs de risque pour certaines apoplexies (surpoids, sédentarité, antécédents d’accidents vasculaires…). Le traitement se fait en fonction de la pathologie qui a provoqué l’arrêt de la circulation sanguine au niveau de l’organe en question.

Le terme apoplexie vient du grec apo qui signifie « en dehors de » et du terme plettô qui signifie « frapper ». L’apoplexie est un terme ancien qui désigne un arrêt de fonctionnement du cerveau via une hémorragie cérébrale. Par extension, le terme apoplexie peut être utilisé pour définir l’arrêt de la vascularisation d’un organe : on peut parler par exemple d’une apoplexie rénale qui désigne une nécrose hémorragique du rein, d’une apoplexie pulmonaire qui définit une embolie pulmonaire, ou d’une apoplexie placentaire qui définit un hématome rétro-placentaire, ou encore d’une apoplexie hypophysaire ou pituitaire. Actuellement, le terme apoplexie cérébrale n’est plus utilisé, et le terme AVC (accident vasculaire cérébral) lui est préféré (ou hémorragie quand il s’agit d’un organe). On retrouve néanmoins l’utilisation de ce terme dans des cas particuliers, par exemple pour définir une complication d’un adénome hypophysaire.

Les symptômes de l’apoplexie sont variables et dépendent de l’organe touché. Quand l’apoplexie (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles