"Appel à témoins" : l’émission de M6 fait-elle avancer les enquêtes ? Le gouvernement répond

·1 min de lecture

Une émission d'utilité publique. Le 7 juin 2021, Appel à témoins débarquait sur M6 afin de mettre en lumière trois affaires non élucidées, le tout en collaboration avec les ministères de la Justice et de l'Intérieur. Durant deux heures, Julien Courbet et Nathalie Renoux ont sollicité les quelque 2,6 millions de téléspectateurs branchés devant leur petit écran pour recueillir de nouveaux témoignages. Dans l'affaire de la disparition de Lucas Tronche, l'émission avait notamment permis de donner une nouvelle visibilité à l'affaire, résolue par ailleurs deux semaines plus tard avec la découverte du corps à Bagnols-sur-Cèze. Simple coïncidence ? Camille Chaize, porte-parole du ministère de l'Intérieur, n'y croit pas. Interrogée à ce sujet dans Le Parisien le 29 septembre, date du deuxième épisode diffusé sur M6, elle fait le point sur les enquêtes en cours.

Au total, ce ne sont pas moins de 731 appels et 150 témoignages recueillis suite à la diffusion du premier épisode d'Appel à témoins. Si certains ont été jugés "fantaisistes" par Camille Chaize, d'autres ont apporté de nouveaux éléments aux dossiers en cours : "Dans l’enquête sur le meurtre de Gaëlle Fosset, 13 des 110 appels et mails réceptionnés ont été jugés intéressants et sont venus étayer ou renforcer des éléments. Ils ont donné lieu à des auditions de témoins et à des prélèvements ADN dont on attend des résultats", a-t-elle déclaré. Et d'ajouter : "Une personne a même été placée en garde à vue puis libérée."

Dans l'affaire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles