Les applications de sommeil : un besoin de contrôle nocif ?

Même si les problématiques liées à un sommeil de mauvaise qualité ont été prouvées, la surveillance permanente et omniprésente grâce à ses nouveaux outils numériques pourrait avoir des conséquences néfastes sur notre sommeil. Plusieurs facteurs peuvent venir perturber l’endormissement et la qualité du sommeil : rythmes de vie, stress, pathologies diverses.

Pour pallier cela, de nombreuses applications ou montres connectées analysent ce rythme de sommeil, afin de l’améliorer. Mais paradoxalement, les données collectées et l’importance que l’on peut leur apporter pourraient nuire à notre sommeil. Le culte de la performance lié à la réussite d’objectifs en termes d’heures de sommeil atteints et le poids psychologique si ces derniers ne sont pas remplis, peuvent être source d’un nouveau stress.

"L'orthosomnie", nouveau trouble ?

Un nouveau trouble est apparu, nommé « l’orthosomnie » serait un trouble anxieux lié à l’obsession des résultats des applications de sommeil. Reposant sur peu d’études de cas (source 1), ce trouble est à prendre avec du recul (source 2). Pour les personnes qui auraient ce trouble, elles auraient tendance à plus se fier aux données récoltées sur leurs applications qu’à des tests objectifs réalisés en clinique spécialisée durant une nuit complète. Si une personne souffre de troubles du sommeil réels, une application mobile ou...

Lire la suite