Apprendre les bienfaits de l'allaitement dès l'école, une bonne idée ?

Afin de remédier au faible taux d'allaitement en Europe, un récent rapport publié par l'UNICEF préconise de sensibiliser les populations aux bienfaits de l'allaitement dès le plus jeune âge, en l'enseignant au collège.

En matière d'allaitement, les Européennes sont loin d'être les championnes du monde. En effet, comme le rappelle un rapport de l'UNICEF publié le 10 mai par l'UNICEF, l'Irlande, la France et le Royaume-Uni figurent parmi les pays qui présentent les plus faibles taux d'allaitement. Ce contraste dépasse d'ailleurs l'Europe puisque les États-Unis qui se hissent en 3e place du classement de l'UNICEF, avec 74%4, après les Françaises (63%) et les Irlandaises (55%). À titre de comparaison, les pays où le taux d'allaitement est le plus élevé sont le Sri Lanka (99,4 %) et le Bhoutan (99,3 %).

"Bien que le lait maternel sauve des vies, protège les bébés et leurs mamans de certaines maladies mortelles, et soit lié à un meilleur QI et une meilleure réussite académique, environ 21% des bébés ne seront jamais nourris au sein dans les pays riches alors que ce taux avoisine les 4% dans les pays aux revenus modestes", explique le rapport de l'UNICEF.

Pour y remédier, les experts en santé qui ont rédigé cette enquête préconise que l'allaitement maternel soit enseigné dans les écoles afin que les élèves puissent apprendre tous les bienfaits que l'allaitement maternel peut offrir à la fois à la mère et à son enfant. Les auteurs proposent d'inclure ce dispositif dès le collège, en cours de sciences de la vie et de la terre (SVT).

Parler des bienfaits de l'allaitement dès le collège

D'après les auteurs du rapport de l'UNICEF, le faible taux d'allaitement dans les pays riches s'explique par le fait que certaines femmes ne sont pas en mesure de produire du lait maternel ou trouvent l'expérience trop douloureuse ou difficile.

Une étude française publiée en 2015 publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire a montré qu'une majorité de mères (près de 70%) entame un allaitement naturel à la naissance de leur enfant, mais que cette proportion chute à 53,8% un mois après.

Honte d'allaiter en public

Toujours selon cette... Lire la suite sur le site Terrafemina
5 conseils pour être (enfin) prise au sérieux au travail
8 tactiques pour (enfin) dormir avec un homme qui ronfle
Transformer des yeux marrons en yeux bleus ? C'est maintenant possible
Grands-parents : ces 18 étapes qui vous ont filé un coup de vieux
10 mannequins différents qui font du bien à la mode