Après le décès de Sarah Everard, une ligne téléphonique pour raccompagner les femmes chez elles a été lancée

·2 min de lecture

Le 3 mars 2021, Sarah, 33 ans, rentre chez elle à pied après une soirée chez des amis. Un officier de la police britannique l’enlève, la viole et la tue avant qu’elle n’ait pu atteindre son domicile. Cette affaire a traumatisé le pays.

« Lorsque nous sommes allés à la veillée, il y avait beaucoup de gens qui parlaient de leurs expériences de rentrer chez eux à pied et d'être suivis. Rachel (Chung, l’autre fondatrice, ndlr) s'est levée et a dit au mégaphone que si jamais quelqu'un se sentait en danger de rentrer seul à la maison, les gens pouvaient entrer en contact et elle les raccompagnerait chez eux », raconte Alice Jackson, l’une des fondatrices de l’association « Strut Safe ».

Les prémices du projet

La mort de Sarah Everard a déclenché une vaste conversation sur l’insécurité des femmes dans la rue, en particulier le soir tard. Les deux fondatrices ont constaté à l’aide d’un sondage sur Facebook que 77% des répondants se sont sentis en danger dans la région d’Édinbourg et avaient évité de faire un voyage à pied pour rester en sécurité. Les deux étudiantes ont lancé « Strut Safe », « un service gratuit et sans jugement dédié à ramener les femmes, les personnes queer, les personnes de couleur et toute personne qui a besoin de nous à la maison en toute sécurité ».

« Nous avons acheté un téléphone jetable bon marché, demandé à des gens de se porter volontaires pour y répondre, et affiché le numéro dans des groupes communautaires », relate Alice Jackson. Car si beaucoup de femmes demandent à leurs amis de rester au téléphone pendant qu’elles rentrent, elles n’ont pas toute cette possibilité.

A lire aussi :

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles