Après la mort du patron de Wagner, Poutine impose aux groupes paramilitaires de prêter serment

Le timing a de quoi mettre la puce à l’oreille. Seulement deux jours après la mort présumée de Evgueni Prigojine, le chef des miliciens de Wagner, Vladimir Poutine a signé un décret les concernant. Dorénavant, les membres des groupes paramilitaires devront prêter serment à la Russie, comme le font les soldats de l’armée régulière.

En vertu de ce décret publié sur le site internet du gouvernement, ils devront notamment jurer « fidélité » et « loyauté » à la Russie et « suivre strictement les ordres des commandants et des supérieurs ». Ils s’engagent aussi à « respecter de manière sacrée la Constitution russe », « accomplir consciencieusement les tâches qui (leur) sont confiées » et « défendre courageusement l’indépendance et l’ordre constitutionnel » du pays.

De nombreux groupes de mercenaires autres que Wagner

Si l’on entend principalement parler du groupe Wagner, les milices sont nombreuses en Russie. Parmi elles, on trouve Fakel (torche) et Plamya (flamme) du géant de l’énergie Gazprom, les Frères orthodoxes liés à la puissante Église orthodoxe ou encore ENOT, un regroupement de combattants ultra-nationalistes d’extrême droite. Pourtant, le mercenariat est interdit par la loi en Russie. Mais les activités des « sociétés militaires privées » offrant officiellement des prestations liées à la « sécurité » sont tolérées.

À lire aussi Ce que l’on sait de l’accident qui a causé la mort de Evgueni Prigojine, le chef de la milice Wagner

Le texte signé par Vladimir Po...


Lire la suite sur LeJDD