Après la sortie du film évènement House of Gucci, les héritiers veulent porter plainte

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le long-métrage signé Ridley Scott a été salué par les critiques mais n’a pas été apprécié des héritiers de la maison italienne de luxe. Quelques jours après la sortie de House of Gucci en salle, ils ont menacé le réalisateur de porter plainte pour mauvaise image de la famille.

« House of Gucci » dépeint l’un des faits divers les plus retentissants de l’Italie des années 1990 mais aussi du monde de la mode : l’assassinat de Maurizio Gucci commandité par son ex-épouse Patrizia Reggiani. Tous deux sont joués par d’excellents acteurs, Adam Driver et Lady Gaga.

Un portrait de « hooligans »

Dans une lettre publiée par l’agence de presse italienne, les héritiers d’Aldo Gucci expriment leur mécontentement : « la famille Gucci se réserve le droit de prendre toute initiative pour protéger son nom et son image, ainsi que ceux de ses proches ». Ils se disent particulièrement blessés par la description de Patrizia Reggiani, « une femme condamnée pour avoir commandité le meurtre de Maurizio Gucci (présentée) comme une victime ». Aldo Gucci, le fondateur de la maison de luxe, et ses proches sont d’après eux perçus comme « des hooligans, ignorants et insensibles au monde qui les entoure » dans le film.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Lady Gaga (@ladygaga)

Un duel entre Patrizia Gucci et Ridley Scott

En avril dernier, lors de la sortie des images du tournage, Patrizia Gucci avait déjà prise la parole lors d’une interview à Associated Press : « je parle au nom de la famille. Ils volent l’identité d’une famille tout entière pour faire du profit,...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles