Après le témoignage de Sarah Abitbol, la justice ouvre une enquête pour viols et agressions sexuelles sur mineurs

Margot Ruyter

Le parquet de Paris a annoncé ce mardi matin ouvrir une enquête pour « viols sur mineurs par personne ayant autorité » à l’encontre de l’ancien entraîneur de Sarah Abitbol, Gilles Beyer. L’ancienne patineuse l’accuse de viol lorsqu’elle avait 15 ans.

La justice se saisit de l’affaire. L’ancienne championne de patinage artistique Sarah Abitbol accuse son ancien entraîneur Gilles Beyer de viol dans un livre intitulé « Un si long silence » (Plon). Ce matin, le parquet de Paris a annoncé qu’il ouvrait une enquête préliminaire qu’il ouvrait une enquête préliminaire « des chefs de viols sur mineurs par personne ayant autorité sur la victime et d’agressions sexuelles sur mineurs par personne ayant autorité sur la victime au préjudice, notamment, de Sarah Abitbol », comme le rapporte « Le Monde ». « Au-delà des faits évoqués dans ce livre, les investigations, confiées à la brigade de protection des mineurs de la direction régionale de la police judiciaire de Paris, s’attacheront à identifier toutes autres victimes ayant pu subir, dans le contexte décrit, des infractions de même nature », a écrit dans un communiqué le procureur de Paris Rémy Heitz.

Sarah Abitbol avait demandé dimanche la démission du président de la Fédération française des sports de glace, Didier Gailhaguet. Ce dernier a été entendu lundi par la ministre des Sports Roxana Maracineanu. « Il faudrait qu’il parte, que des mesures soient prises », avait déclaré Sarah Abitbol à propos du président de la FFSG, Didier Gailhaguet, au micro de « BFM ». Elle juge « impossible qu’il ne soit pas au courant » des accusations de viol contre Gilles Beyer. Un avis partagé hier par la ministre des sports après...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi