ARCHIVES - Son enfance, sa carrière : l'incroyable destin de Pierre Cardin

·1 min de lecture

Une guerre, une bicyclette et une voyante. Le destin tient parfois à un drôle d'alignement de planètes. Celui de Pierre Cardin, disparu mardi à l'âge de 98 ans, aurait pu être tout autre. Sans des circonstances exceptionnelles, le grand couturier aurait sans doute été viticulteur en Vénétie, dans la droite lignée familiale. "À l’époque, les cultivateurs étaient des seigneurs", assurait le couturier, invité de l'émission d'Isabelle Morizet, Il n'y a pas qu'une vie dans la vie en 2018. "Les gens qui avaient des terres représentaient la puissance d’un village ou d’une ville."

>> LIRE AUSSIARCHIVE - Quand Pierre Cardin racontait son désir d'enfant avec Jeanne Moreau

Lui n'a finalement pas eu de terres. Mais il est tout de même devenu un seigneur à sa manière. Pierre Cardin aimait à le rappeler : "Je peux dans le monde entier dîner dans mes restos, dormir dans mes hôtels, m’habiller avec mes lignes de vêtements, me parfumer avec mes parfums, boire mon vin, ranger mes affaires dans les meubles que je crée." Le résultat de 70 ans de carrière. Et d'une conjonction d'heureux hasards, de travail acharné et d'un talent certain. 

Monter à Paris à vélo

Le 2 juillet 1922, c'est au beau milieu des vignes, dans un village à 50 km de Venise que naît le petit Pietro Cardin. Il est le dernier d'une fratrie de 6 enfants. La Grande guerre et ses conséquences sont les premières à bouleverser la trajectoire de Pietro. Alors qu'il a 2 ans, ses parents émigrent en France. Premier voyage et p...


Lire la suite sur Europe1